mardi 28 novembre 2017

VANDA PERPLEXA






M. Motes & D. L. Roberts 2013

Section Deltoglossae

Vanda perplexa, pouvait-on nommer plus à propos cette secrète espèce, insaisissable et pas toujours identifiable ?
Bien que publiée en 2013, l'espèce n'est pas une découverte puisque déja connue mais n'avait jamais été proprement décrite.
Ce taxon ext considéré par M. Motes et D. L. Roberts comme l'interprétation erronée faite par Blume de Vanda furva que ce dernier avait présenté avec un labelle rose et non pas jaune, comme il se doit.

Très proche de Vanda insignis et surtout de Vanda limbata, avec lequel il a d'incontestables affinités, l'identification entre V. limbata et V. perplexa peut s'avérer extrêmement ardue dans certains cas. Les fleurs, l'inflorescence et le port de la plante permettent toutefois de les distinguer.

Synonyme : sans synonyme.

Répartition : dans la description originale, Motes et Roberts sont peu précis concernant l'aire de répartition, faisant référence à l'ile de Rinac, dans le célèbre parc nationale de Komodo en Indonésie et à Bima, une région à l'est de Sumbawa. D. Metusala affina ultérieurement ces indications et estime qu'à l'ouest de Lombok pousse V. limbata qui est progressivement remplacé par Vanda perplexa à l'est.

Fleurs : (photo 1, 2 et 4) la principale difficulté qui peut se présenter est de pouvoir distinguer Vanda perplexa de Vanda limbata. Si certaines formes sont aisément reconnaissables, d'autres peuvent s'avérer être un véritable casse-tête à identifier... Le premier point à considérer est la taille des fleurs (ainsi que celle de la plante, ce qui est évoqué plus bas) : Vanda perplexa a des fleurs de 3 à 3,5 cm tandis que Vanda limbata a des fleurs de 4 à 5 cm. Le labelle de V. perplexa mesure 1,4 cm de large et est rectangulaire ; celui de V. limbata mesure 1 cm de large, en forme de violon (pandurate) et particulièrement étroit en son milieu.

La plupart des fleurs de Vanda perplexa sont rouges foncés devenant oranges en vieillissant. Certaines plantes produisent cependant des fleurs aux couleurs proches des formes javanaises de V. limbata, ajoutant ainsi à la confusion... La forme des pétales et sépales de V. perplexa est fluctuante et les sujets sont souvent finement tessellés. Le labelle, rose à mauve, est donc rectangulaire.

Inflorescence : (photo 3 et 5) complètement érigée, courte, mesurant de 14 à 16 cm (celle de V. limbata est longue de 30 cm et oscille). Celle de V. limbata dépassant largement les feuilles, tandis V. perplexa a une inflorescence courte (photos 3 et 5).

Plante : (photo 5) relativement petite, d'une hauteur au plus de 50 cm aux feuilles étroites (les plantes de V. limbata sont beaucoup plus robustes et montent jusqu'à un mètre avec des feuilles plus larges).
COMPARATIF Vanda perplexa et Vanda limbata :


Ci-dessous, Vanda perplexa : fleur de 3 cm, labelle rectangulaire.


Ci-dessous, Vanda limbata (ile de Java) : fleur de 5 cm et labelle en forme de violon (pandurate).


 Vanda limbata, labelle en forme de violon.
Photo : Maryse Deraeve.


Vanda perplexa (ile de Sumbawa) : fleur de 3,5 cm, labelle rectangulaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire