lundi 4 mars 2019

VANDA SCANDENS











Holttum (1950)

Section Dactylolobata

Vanda scandens a été découvert en 1949 par Holttum aux alentours de Kuching, dans l'état malaisien de Sarawak à Bornéo. Comme toutes les espèces de la Section Dactylolobata, elle est peu souvent rencontrée en collection et porte des fleurs au labelle à la structure complexe.
Le nom du taxon fait référence au port grimpant de Vanda scandens. En effet, celui-ci est spécifique et unique dans le genre Vanda, ce qui permet d'identifier assez aisément l'espèce : la hampe est extrêmement courte tandis que l'entre-noeud est très espacé. Comme le fait remarquer le Dr. Martin Motes, on pourrait confondre cette plante avec un Renanthera ou un Trichoglottis.

Synonyme : sans synonyme.

Répartition : C'est dans l'état de Sarawak, dans la partie malaisienne de Bornéo, qu'a été découvert Vanda scandens. L'espèce est endémique à Bornéo mais la répartition exacte dans l'ile est méconnue.

Fleurs : parfumées de 3,5 à 4 cm. Tépales jaunes clairs marqués de points et taches marron bordeaux. Labelle jaune avec deux lignes longitudinales marrons et à l'apex bituberculé (photos 5 et 6). Les deux lobules le long du lobe médian sont droits (non recourbés) et couverts de poils (photos 2, 5 et 6). Lobes latéraux grands, blanc sur la surface externe et couverts de points dans la face intérieure (photos 2 et 5). Éperon triangulaire et marqué de brun (photo 4).

Inflorescence : (photo 7) extrêmement courte, ne dépassant pas les 5 cm et portant de 2 à 5 fleurs.

Plante : (photos 7 et 8) pouvant atteindre le mètre et se caractérisant par un entre-noeud d'une longueur unique dans le genre Vanda. Feuilles retombantes et souvent tordues sur elles-mêmes.  



Aucun commentaire:

Publier un commentaire